15 février 2012

Les Oncles du Prophète Mohammed (SAW)

Classé dans : Mohamed — Fouad Ahmed @ 5 h 34 min

Abd Allah ibn Abd al-Mottalib est le Père du prophète Prophète MohammadLes Oncles du Prophète Mohammed (SAW) dans Mohamed Salla
Abd Allah ibn Abd al-Muttalib (v. 545-570)(en arabe ‘abd ’Allah signifie serviteur de Dieu),
fils d’Abd al-Muttalib et frère d’Abû Tâlib, était le père de Prophète Mohammad Salla dans Mohamed Il mourut avant la naissance de son fils et sa veuve, Amina, mourut en 577 quand l’enfant n’avait que six ans, il fut élevé par son grand-père Abd al-Mottalib et son oncle Abû Talib.

Abdallah est le plus jeune fils d’Abd al-Mottalib.
Son père avait reçu l’ordre de creuser les quatre puits de la Mecque, mais se demandait comment réaliser ce travail avec son seul fils Harith pour l’aider.

Il demanda à Dieu de lui offrir dix fils robustes, et en échange de quoi il lui en sacrifierait un près de la Ka’ba.
Abd al-Mottalib put donc, avec l’aide de ses fils, creuser les puits de la Mecque, dont le fameux puits Zamzam.
Il devait donc tenir sa promesse, et demanda un tirage au sort. Ce dernier désigna Abdallah, le plus jeune.
L’aimant plus que les autres, il hésita, mais maintint le terrible engagement.
En le ramenant près de la Ka’ba, de nombreux mecquois lui demandèrent de revenir sur sa décision.
L’un d’eux lui proposa un nouveau tirage au sort, et que si le nom d’Abdallah sortait,
Abd al-Muttalib devrait placer dix chameaux pour les sacrifier.
Le tirage au sort atteignit les cent chameaux, qui furent sacrifiés dès que le nom d’Abdallah ne fut pas désigné.

Mariage avec Amina et mort
Abdallah épousa Amina bintou Wahb. En 570, Abdallah partit en visite à Yathrib (actuelle Médine), mais mourut sur le chemin du retour à la Mecque. Il fut inhumé sur place, et la nouvelle fut portée à son père Abd al-Mottalib et à sa femme enceinte de Prophète Mohammad Salla


Abû Tâlib
(v. 550 – 619) est un oncle paternel de Prophète Mohammad 
Salla .
Avec son père Abd al-Mottalib, il élève celui-ci après la mort de sa mère Amina en 577 Apres Jésus (Paix sur lui), son père Abdallah étant mort peu avant sa naissance en 570 Apres Jésus (Paix sur lui).

Abû Talib est le père du quatrième calife Ali époux de Fatima gendre de Prophète Mohammad Salla et premier enfant à avoir cru en sa prophétie.

Cependant Abû Talib n’est pas considéré comme un compagnon de Prophète Mohammad Salla car il est mort en 619 sans croire en la prophétie de son neveu (le Prophète Mohammad Salla).

Hamza ibn Abd al-Mottalib
Hamza Ibn Abd-il-Mouttaleb’  était l’oncle de Prophète Mohammad Salla. Ils ont été élevés ensemble car ils avaient presque le même âge. Il était bien connu et surtout respecté par la tribu de Quraish. Souvent désigné comme le lion d’Allah et le lion du paradis pour son courage et sa bravoure.
Parmi les premiers convertis (35 éme), il passait pour un excellent combattant sur les champs de bataille. Il mourut en martyr à la bataille de Ohoud à l’âge de 58 ans. Le Prophète Mohammad .pleura longtemps sur Hamza.
La Mort de Hamza ibn Abd al-Mottalib
Il mourut lors de la bataille de Uhud, tué par Wahshi, alors esclave de Jubayr ibn Mut`am : Wahshi était un bon lanceur de javelot, Jubayr lui proposa la liberté en échange de l’assassinat de Hamza. Alors que la bataille faisait rage, Wahshi réussit à toucher mortellement Hamza, gagnant ainsi sa liberté. Par la suite, il tua de même Musaylamah, de la tribu des Quoraychites.’ Cependant, il se repentit et se convertit à l’islam suite à cela, et sa conversion fut acceptée. On raconte également qu’une femme du nom de Hind bintou Otbah (épouse d’Abou Soufyan) profana le corps de Hamza en vengeance pour la mort de nombre de membres de sa famille. Elle finit également par se convertir à l’islam, et fut de fait graciée par le Prophète Mohammad
Salla, malgré la douleur qu’il ressentait du fait de la perte de son oncle.

Al-Abbas ibn Abd al-Mottalib
‘Abbas ibn ‘Abd al-Muttalib (v. 566 – v. 652 ou 653) est le plus jeune oncle du Prophète de l’islam Salla, son père était Abd al-Muttalib.

L’un de ses descendants, Abû al-`Abbâs, a fondé la dynastie des Abbassides. Il est d’abord opposé à son neveu, puis devient un de ses plus zélés partisans, et meurt vers 652 très vénéré des musulmans. Son fils Abd Allah ibn Abbas reçut le surnom de Rabbhani, c’est-à-dire « docteur des docteurs », et mourut en 687.

Abu Lahab
`Abd al-`Uzza ben `Abd al-Muttalib ben Hicham al-Qurachî (mort en 624) est l’un des oncles paternels de Prophète Mohammad Salla, surnommé Abû Lahab.

Lahab signifie feu, flamme. Sa condamnation est explicite dans sourate Al-Masad du Coran qui porte selon les traductions le titre de Abû Lahab ou La Corde.

Abû Lahab a été un des plus farouches opposants au prophète de l’islam . Il est mort de maladie peu après la défaite des Quraychites à la bataille de Badr (624). Son corps a été abandonné sous les décombres de sa maison démolie après sa mort par son fils. Deux des fils de Abû Lahab avaient épousé deux des filles de Prophète Mohammad Salla. Les deux couples durent divorcer. Les deux filles du prophète de l’islam finirent successivement (la première étant morte le lendemain de cette bataille) par épouser le futur khalife `Outhman.

Un ennemi du prophète de l’islam

La tradition islamique donne quelques descriptions d’Abu Lahab. Selon Tabari, ce personnage était un oncle de Prophète Mohammad Salla. Après avoir reçu le verset n°71 de la Sourate V lui ordonnant de commencer la prédication publique, il se rendit au temple de la Kaaba et le récita devant les hommes. C’est dans la mosquée qu’il leur adressa le premier appel.
Ensuite il alla au mont Çafà, éleva la voix, et tous les habitants de la Mecque s’y réunirent. le Prophète Mohammad
Sallaleur parla ainsi: « Quelle conduite ai-je tenue parmi vous? Ils répondirent: Tu es un homme véridique et sûr, nous n’avons jamais entendu de toi un mensonge ». le Prophète Mohammad Sallareprit: « Maintenant je dis: Je suis l’apôtre de Dieu, envoyé vers vous. Adorez Dieu et abandonnez les idoles, sinon le châtiment descendra sur vous du ciel et vous serez exterminés ». Abu Lahab, son oncle, qui se trouvait dans l’assistance, se leva et dit: « Toi, Mohammed, tu veux nous appeler à une religion. Sois maudit, toi et ta religion ». Il engagea le peuple à se retirer, en disant: « Allez, ce Mohammed est fou ». Alors le Prophète Mohammad Sallarécita les versets de la Sourate 111, vers. 1 et suivants. Abu Lahab, par hostilité envers le Prophète , avait paraît-il l’habitude de mettre des épines sur son chemin et sur celui de ses amis, de sorte qu’ils se blessaient les pieds. Sa femme faisait de même.

le Prophète Mohammad Sallarécita le verset suivant: « Adresse l’appel à tes proches parents. » (Sur. XXVI, vers. 214.) Le Prophète Mohammad Salladit: « Mes parents, ce sont les Beni-Haschim et les Beni Abd-Manâf ». Il dit à Ali d’aller préparer un repas. Ali, ayant fait cuire dans le four un mouton sur du gruau, invita les Beni Hâschim et les Beni Manâf, de même qu’Abu Talib, Hamza, Al-Abbass et un grand nombre d’autres personnes, et leur servit ce repas. Ils mangèrent beaucoup, cependant la quantité de la nourriture ne diminuait pas. Abu Lahab dit: « Mohammed nous a invités aujourd’hui pour nous faire voir sa magie ». Le Prophète Mohammad Salla, très affligé de ces paroles, ne leur parla point ce jour-là. Le lendemain, il fit préparer un nouveau repas et les invita. Pendant qu’ils mangeaient, il leur parla ainsi: « Ô mes oncles et mes cousins, je suis l’apôtre de Dieu, envoyé vers tous les hommes en général, et vers vous en particulier. Croyez en Dieu et à ma mission, et Dieu vous donnera le paradis éternel ». Personne ne répondit…

Puis Abu Talib dit: « Mon fils, tu as parlé et nous avons entendu, laisse-nous aller et réfléchir jusqu’à demain ». Le Prophète Mohammad Salla
Selon d’autres traditions, Abu Lahab était présent avec sa femme un jour où le Prophète s’adressait aux fidèles et aux Compagnons. Un ange pris la forme d’un des fidèles pour s’interposer entre le regard de son épouse et le Prophète , car celle-ci souhaitait fixer le Prophète avec ses yeux.

Les autres oncles on connais pas leur histoire sont :
Al-Harîth
Zoubaïr
Al-Mourira (Surnome Jahl)
Dirar
Al Moqawim
Al-Raïdaq         

                                                                

 

Laisser un commentaire

LE PAIN DE VIE |
insasamake |
shalomenyeshua |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 777jesustaime
| philologos
| pndv